Eglise Catholique de Sfax

Le blog de la paroisse de Sfax


La Communauté des étudiants étrangers en Tunisie

Partagez
cet article !
         



         En ce jour où l’Eglise célèbre la vie consacrée et met en avant les différentes vocations dans
l’Eglise, permettez-moi de vous parler de la communauté des étudiants étrangers en Tunisie.
Nous sommes un grand groupe de plusieurs centaines de membres de nationalités
différentes. Nous ne prononçons pas de vœux. L’unique Oui que nous donnons se fait lorsque
nous confirmons le vol qui nous emmènera en Tunisie pour la raison officielle qui est d’étudier.
Et contrairement à nombreuses communautés de l’Eglise, où les gens découvrent leurs
vocations puis sont envoyés en missions, nous, nous partons loin de chez nous puis
découvrons ensuite ce à quoi nous sommes appelés.
Notre vocation consiste à être des collègues, des amis pour les Tunisiens que nous
rencontrons dans notre quotidien. Et ce à travers une présence très simple, discrète et parfois
même effacée.
         Nous ne définissons pas un charisme particulier, nous sommes simplement appelés à
être nous-mêmes dans une multitude de diversité, tout en étant porteur d’une Lumière qui
est Jésus. Mais pour cela, nous ne portons pas de signe externe qui nous distinguerait. De la
même manière, nous ne proclamons pas nécessairement l’Evangile à haute voix, pour ne pas
heurter certaine sensibilité de nos entourages.
L’Eglise est notre repère. C’est d’elle que nous puisons l’énergie de vivre notre foi au
milieu d’un peuple qui ne la partage pas. Quand parfois, la difficulté de vivre notre chrétienté
nous pèse, que ce soit parce que nos collègues ne nous comprennent pas ou nous refusent
l’amitié à cause de nos différences, nous nous tournons vers cette petite communauté
chrétienne qui nous rappelle que nous ne sommes pas seuls dans notre foi. Et dans
l’Eucharistie, nous nous rappelons de Celui qui est notre modèle et sur qui nous gardons les
yeux fixés dans le parcours de nos quotidiens.
       Notre apostolat est de huit heures chaque jour du lundi au samedi dans des salles de
classe, des salles de sport, dans la rue ou partout ailleurs où nous sommes avec nos amis
tunisiens. Ce sont des moments de rencontres, de découvertes de l’autre et de soi-même.
De temps à autres, l’Evangélisation prend une autre forme. Vivre intérieurement
l’enseignement du Christ sans forcément le dire, mais le rayonner dans nos actions de tous les
jours. Ce n’est pas toujours facile. On est souvent critiqué et nos amis ont parfois peur de ce
qu’ils ne comprennent pas en nous. Tout comme nous de ce que nous ne saisissons pas en
eux.
      Nous savons cependant qu’étant du même âge, nous sommes tous animés par la volonté de
faire le bien, d’apporter un changement en mieux autour de nous. Le plus grand défi est alors
d’aller au-delà des divergences, de croire en ce qui est de bon en l’autre, et d’agir ensemble.
Mais une fois le miroir brisé, nous arrivons souvent à coopérer pour réaliser de grandes choses
dans divers petits projets communs.
      Ce que nous recherchons c’est l’amitié avec les tunisiens, sans nous imposer ni vouloir
l’uniformité mais en proposant une union avec ces jeunes de notre âge. Parfois, en dehors des
heures de cours, ils nous invitent de temps à autres à des discussions, des partages de nos
deux réalités respectives, de nos quotidiens. Et dans ces échanges nous portons aussi leurs
souffrances et essayons de les aider comme on peut, à la Lumière de l’Evangile et de notre foi.
A travers ces expériences, nous apportons à nos amis un peu de ce que nous sommes. Mais il
n’est pas rare que dans bien des cas, ce sont eux qui nous encouragent par leur simplicité et
leur accueil à mettre en avant cette Lumière de Jésus en nous.

RAKOTONDRAVONY   Noëlle

4 commentaire(s):

Rwasa Kévin a dit…

Merci beaucoup Noëlle, notre plus grand témoignage est notre comportement dans nos milieux estudiantins

Anonyme a dit…

Merci pour ce beau témoignage de ton apostolat d'étudiante chrétienne en Tunisie. Je l'ai vécu de la même manière que toi pendant mon séjour en Tunisie, et je t'encourage à y rester fidèle. Que l’Éternel te fortifie, car par lui tu peux tout.
Linda TAKOU

Raphaël Deillon a dit…

Noëlle, ton témoignage est formidable! Ce que je retiens, c'est que vous, étudiants étrangers, avez trouvé votre vocation une fois mêlés à d'autres étudiants. Le mot clé qui me vient: témoigner de la paix et de l'amour des autres par l'exemple, dans la simplicité et le respect de la foi de l'autre. Je te reconnais tout à fait, tu as même grandi dans ta foi.
Raphaël, parti trop vite de Sfax. Mon amitié à tous nos amis communs.

jesto Mounts a dit…

Bonjour Mademoiselle Noëlle, j'ai lu votre article sur la communauté des étudiants étrangers en Tunisie. Je totalement d'accord.car nous sommes tous des frères, soeurs et ami (e)ss.nous devous partager notre vécue et ne pas oublier de faire du bien autour de nous. De Jess Mounthault.

Enregistrer un commentaire